frendeit
moreMadrid, Palacio Real, Galería de la ReinaEspaña (Madrid), Madrid, Palacio RealGaleriaReinaMadrid.xml
Autre(s) dénomination(s)
Galería en el cuarto de la reina (1745)
Galería de la reina  (1747)
Siècle(s) de construction
18
Début de la réalisation
1747 (1737 (premier projet au centre de la façade ouest, avec cinq balcons) 1738-1747 (discussions sur la distribution des appartements ; en juillet 1745 la galerie est allongée jusqu’à sept balcons), 1747 (14 avril: approbation définitive du projet, avec six balcons, et déplacée du centre de la façade))
Fin de la réalisation
1751 (Durant la période 1747-1751 on finit tout le bâtiment du Palais, donc cet espace )
Statut
Restée à l’état de projet
L'environnement du bâtiment contenant la galerie était-il urbain lors de la construction ?
oui
Fonctions
Utilisations
  • Autre : Grande salle pour la vie de cour dans l´appartement de la reine

Personnages
Commanditaire(s)
  • Souverains : Fernando VI (1713-1746-1759) ; Bárbara de Braganza (1711-1758)

    Philippe V (mort le 9 juillet 1746) commanda les premiers projets à Sacchetti, qui réalisa finalement le projet définitif pour Ferdinand VI (1746-1759)

Créateurs principaux
  • Architecte : Sacchetti, Giambattista (1690-1764)

Artiste(s)
  • Architecte : Sacchetti, Giambattista (1690-1764)

    Elève de Filippo Juvarra, à la mort de son maître en 1736 il fut appelé pour lui succéder comme architecte chargé du nouveau Palais Royal. Il présenta le projet en 1737, commença sa construction en 1738 et la finit en 1751. Il fut remplacé en 1760 par Francesco Sabatini, qui changea notamment la distribution intérieure et la décoration sculptée. (1737-1760)

Architecture
Dimensions (en mètres)
long. 33 m , larg. 10,72 m , haut. 10,50 m
Proportion(s) du plan dans la galerie
1 à 3
Niveau d'étage
1
Localisation dans le bâtiment
Orientation ouest, vers jardin. Au milieu de l’appartement de la reine, entre le pavillon central et celle du nord de la façade ouest. Entrée par la „"segunda antecámara de la reina", ou “pieza de Audiencia” de la souveraine. Proche de la chambre à coucher de la reine, au nord.
Composants
  • Fenêtres sur les deux grands côtés (type pont) : non

  • Fenêtres sur un seul grand côté (type loggia) : oui

  • Fenêtres seulement sur les petits côtés (type portego) : non

  • Verrière zénithale : non

  • Portes-fenêtres : non

  • Fenêtres superposées : oui

    Commentaire : Seulement deux des fenêtres au niveau de la voûte restaient ouvertes, la deuxième et la cinquième.

  • Fenêtres/portes en arcades : non

  • Entrée principale du petit côté : oui

  • Entrée principale du grand côté : non

  • Ex-loggia : non

  • Chauffage : oui

    Commentaire : Trois cheminées: une au centre de chaque petit côté, une au milieu du grand côté

  • Plafond : non

  • Voûte : oui

Type de décoration
  • Pilastres : oui

  • Demi-colonnes : non

  • Colonnes entières : non

  • Arcades : non

  • Niches : non

  • Ordre dorique : non

  • Ordre ionique : non

  • Ordre corinthien : non

  • Ordre composite : oui

  • Entablement complet : oui

  • Corniche simple : non

  • Pavement de marbre : oui

  • Pavement de pierre : non

  • Tomettes : non

  • Parquet : non

  • Pavement autre : non

Commentaire : L’ensemble décoratif aurait été le plus riche de tous les intérieurs commandés par les Bourbons d’Espagne au XVIIIe siècle. L´étalage des marbres, tous espagnols, apparaît comme la conséquence de l’exemple donné par Louis XIV dans le sens de l’appropriation royale des carrières avec un sens de représentation monarchique.Le mémoire de Sacchetti, daté du 3 août 1749, sur la décoration en marbre des salles du Palais, détaille les carrières d’origine pour chaque élément du projet, avec le numéro de l’échantillon et la distance. À partir de ce document il a été possible de reconstituer l’effet de couleur de l’ensemble :
« Galería
Jambas y mochetas de diez puertas, de Espejón: 34, San Jerónimo de Espeja, 30.
Cercos y mochetas de seis ventanas, y fajas de los recuadros, jaspe blanco y encarnado: 41, Pamplona, 60.
Contramolduras de las puertas y romanatos, pajizo: E, Saceda, 13.
Debajo de dichos romanatos, verde: 13, Granada, 60.
Fondo de puertas, color de rata: 39, Albortón, 55.
Recuadros sobre dichas puertas, agatado: 26, León, 60.
Zócalo y faja de pedestales, pajizo: E, Saceda, 13.
Vivo del pedestal, azulado y blanca: 36, León, 60.
Fondos de sus recuadros, y cercos de chimeneas, de brocatelo: 58, Tortosa, 80.
Tablas de dichas chimeneas, verde: 13, Granada, 60.
Molduras de los recuadros de entrepilastras, y molduras de medallas, pajizo: E, Saceda, 13.
Friso, azulado y blanco: 36, León, 60.
Las basas, capiteles y trofeos serán de mármol blanco de Granada, o Badajoz.
las medallas de los retratos de la familia Real en bajos relieves (sic), de mármol blanco de Carrara
Asimismo las pilastras de dicha Galería, dorado con manchas blancas y agatado: 28, Borja, 50.
Arquitrabe y cornisa, pajizo: E, Saceda, 13.

Décor permanent
  • Plafond à caissons avec des peintures ornementales : non

  • Plafond à caissons avec des peintures figuratives : non

  • Voûte sans décoration : non

  • Voûte décorée seulement avec des stucs : non

  • Voûte décorée seulement avec des peintures : oui

    Commentaire : Selon les coupes dessinées par Sacchetti et la comparaison avec la coupole de la Chapelle, œuvre du premier peintre du roi, Corrado Giaquinto, qui aurait dû être chargé de ce décor, il semble qu’on n’aurait mis qu´une grande composition à fresque, et sans divisions de stuc.

  • Voûte avec peintures figuratives contournées par décor de stuc : non

  • Voûte avec peintures figuratives contournées par une architecture peinte : non

  • Peintures figuratives sur la voûte conçues comme "quadri riportati" (tableaux de chevalet) : non

  • Peintures figuratives sur la voûte conçues comme des ouvertures illusionnistes : non

  • Présence d’héraldique : non

  • Présence d'inscriptions : non

  • Présence de figures peintes ou en stuc assises sur la corniche : non

  • Frise avec éléments décoratifs : non

  • Peintures permanentes sur les parois conçues comme "quadri riportati" (dans des bordures réelles ou peintes ou comme tapisseries feintes) : non

  • Peintures permanentes sur les parois conçues comme des ouvertures illusionnistes : non

  • Peintures permanentes sur les parois imitant un ordre architectural (colonnes, pilastres etc.) : non

  • Miroirs installés durablement sur les parois : oui

    Commentaire : Dans les pans de mur entre les pilastres.

Décor permanent (détails)
  • Parois - Autre : Sculpture en marbre  : Seize tondes en bas-relief

    Catégorie iconographique : Autre :  portraits. - Sujet iconographique : Seize portraits de la famille royale

    Commentaire : Ces « tondi » auraient été placés, tous au même niveau, au-dessus des miroirs (5 dans chaque grand côté et un dans chaque petit côté) et quatre dans les coins de la salle.Jamais commencée, cette série aurait été logiquement commandée à Felipe de Castro, premier sculpteur du roi.

Documentation
Sources
  • archive : Archivo General de Palacio, Fondo de Obras de Palacio. Cajas 17357, 18208, 18210, 18215, 18218, y legajo 350.
  • archive : nº 63: Giambattista Sacchetti, planta principal del Palacio, 25 de julio de 1745.
  • archive : Archivo General de Palacio, sección de planos, nº 74: Giambattista Sacchetti, planta principal del Palacio, 25 de julio de 1745.
  • archive : Archivo General de Palacio, sección de planos, nº: Giambattista Sacchetti, secciones longitudinal y transversal de la Galería de la Reina. Sin firma, sin fecha.
Bibliographie essentielle
  • José Luis Sancho, y Francisco Javier Hernández Alonso: “El Palacio Real de Madrid como no llegó a ser. Reconstitución perspectiva de la fachada, la escalera principal y la galería de la Reina según los proyectos de G.B. Sacchetti”,Reales Sitios, nº 137 (1998), pp.33-21:
  • José Luis Sancho, "Espacios para la Majestad en el siglo XVIII: la distribución de las habitaciones reales en el Palacio Nuevo de Madrid".Anales del Instituto de Estudios Madrileños, tomo XXXI, Madrid 1992, pp. 19-40.
  • José Luis Sancho, "El piso principal del Palacio Real",Reales Sitios, nº 109 (1991).
  • SANCHO, José Luis: "Saqueti y los salones del Palacio Real de Madrid",Reales Sitios, 1988, 25, nº 96, pp. 37-44.
  • Francisco-Javier de la Plaza, Investigaciones sobre el Palacio Real Nuevo [de Madrid], Valladolid 1975, lam. XXIII-I.
  • Yves Bottineau, L’Art de Cour dans l’Espagne de Philippe V, 1962 (éd. 1993), lam. LXXVI-B.
Auteur(s), dernière modificationSancho, José-Luis -