frendeit
moreMadrid, Palacio Real, Salón del TronoEspaña (Madrid), Madrid, Palacio RealSalleTroneMadrid.xml
Autre(s) dénomination(s)
Salón de besamanos del cuarto del rey (Sacchetti 1738, 1745, 1746, 1747; Ruiz de Medrano, 1746)
Salón de Reinos (Ponz, 1776)
Galleria del Baciamano (Cotardi, 1765)
"Salón de grandes" (P. Martín Sarmiento, 1750)
"Salón de Embajadores" (Inventario del Palacio Real, 1870; mais cette appellation était aussi commune.)
Siècle(s) de construction
18
Début de la réalisation
17381760 (Projet de Sacchetti pour l’espace de la salle, finie en 1751Abandon des projets décoratifs de Sacchetti, commande de la voûte à Tiepolo et début de la décoration définitive.)
Fin de la réalisation
17641773, Pâques (Tiepolo finit la décoration à fresque de la voûte, signée et datée.On finit la dorure des encadrements des miroirs (Sabatini, AGP, leg. 449))
Statut
originale
L'environnement du bâtiment contenant la galerie était-il urbain lors de la construction ?
oui
Fonctions
Événements
  • Réception (1764-1931 et 1976-2006) : On ne note pas toutes les audiences solennelles aux ambassadeurs jusqu’à 1931, et les cérémonies ordinaires telles que lebesamanos dans les jours marqués par l’étiquette, et sa version actuelle (le Jour des Rois), etc.

  • Réception (1765) : Réception des ambassadeurs à l’occasion du mariage du Prince des Asturies

  • Mariage (1785) : Mariage de l’infante Carlota Joaquina avec le Prince du Brésil

  • Autre (1788) : Exposition du corps de Charles III Pilar Benito García, “La muerte de Carlos III”, Antologia di Belle Arti, nuova serie,

  • Autre (1808) : Allocution de Napoléon I Pas documenté avec précision

  • Mariage (1816) : Mariage de Ferdinand VII avec Marie-Isabelle de Bragance, et de l’infant don Carlos avec Marie-Françoise de Bragance.

  • Autre (1833) : Exposition du corps de Ferdinand VII

  • Mariage (1846) : Mariage de la reine Isabelle II avec don Francisco de Asís, et de l’infante doña Luisa Fernanda avec le duc de Montpensier

Utilisations
  • Cérémonial : Réception des ambassadeurs ; mariages des personnes royales : signature des contrats de mariage et cérémonie religieuse. Exposition publique du cadavre du souverain.

  • Passage : C’était le passage obligé vers la salle où le roi mangeait et donnait ses audiences ordinaires

  • Salle des pas perdus : Les courtisans pouvaient voir passer le souverain quand il retournait en cérémonie de la chapelle les jours de fête ; cf. (sur la fête de la Conception de 1783), MOLDENHAWER (Daniel Gotthilf), « Un voyageur allemand danois en Espagne sous le Règne de Charles III ». Par Emile Gigas. New York, extrait de laRevue Hispanique, tome LXIX, 1927.

Personnages
Commanditaire(s)
  • Souverain : Carlos III (1716-1759-1788)

    Roi d’Espagne (1759-1788)Ce qu’on fait en 1772, 1780 et 1788 n’est que finir l’ensemble (1760-1766/1788)

Créateurs principaux
  • Architecte : Sacchetti, Giambattista (1690-1764)

  • Peintre : Tiepolo, Giambattista (1696-1770)

Artiste(s)
  • Peintre : Tiepolo, Giambattista (1696-1770)

    La voûte est le dernier grand ouvrage à fresque de Tiepolo. (1761-1764)

  • Peintre : Tiepolo, Lorenzo (1736-1776)

    Aide de son père au plafond, surtout dans les figures des royaumes de la Monarchie (selon Whistler). (1761-1762)

  • Architecte : Sacchetti, Giambattista (1690-1764)

    Né à Turin, élève de Juvara, à la mort de son maître (1736) il reste le seul responsable du projet pour le Palais Royal, conçu en 1737 et commencé en 1738. Il est donc l’auteur de l’espace de la salle tel qu’il est, à l’exception des modifications opérées par Sabatini. (1737-1760)

  • Architecte : Sabatini, Francesco (1722-1797)

    Réduction des trois fenêtres centrales (plus hautes et en plein cintre dans la réalisation de Sacchetti) aux dimensions des deux autres. Conception et mise en place de tous les éléments du décor architectonique en marbre (1760-1763)

  • Peintre, architecte, décorateur : Natali, Giambattista (-1766)

    Dessins pour l’ensemble du mobilier et pour la broderie de la tenture, le tout fait à Naples. La commande, préparée par Gazzola pendant 1763, est établie en mars 1764. (1761-1762)

  • Di Fiore, Gennaro

    Tout le mobilier sculpté à Naples : douze consoles et encadrements des trumeaux posés sur elles ; baldaquin et fauteuil du Trône (1764-1766, nov.)

  • Brodeur : Cotardi, Andrea

    Broderie de toute la tenture de velours de Gênes, encore en place, à l’exception des Armes Royales sur le Trône (“… un'impresa dell'Armi Reali di Spagna con geroglifici, abiti di Sn. Gennaro e S. Spirito, Collana, ordine del Toson d'Oro, laurea imperiale, corona, bandiere, trofei ed altro...”) (1765-1-8-1766, déc.)

  • Militaire, courtisan, « homme de bon goût » : Gazzola, Felice (1698-1780)

    C’est Gazzola qui a confié la commande des dessins à Natali, et qui a recommandé son exécution à Naples ; et il est vraisemblable que ce soit également lui qui ait choisit Tiepolo pour peindre la voûte de cette salle. (1762-1766)

  • Sculpteur : Jonghellinck, Jacques

    Quatre de ses grandes sculptures en bronze des planètes (Mercure, Jupiter, Saturne, Mars) (1573)

  • Sculpteur : Frémin, René (1672-1744)

    L’attribution à Frémin des quatre sculptures des Vertus Cardinales a été discutée. Elles figurent dans l’inventaire de Philippe V, en 1746, sans nom d’auteur. (1724-1738)

Architecture
Dimensions (en mètres)
long. 27 m , larg. 10,7 m , haut. 10,5 m
Proportion(s) du plan dans la galerie
1 à 3
Niveau d'étage
1
Localisation dans le bâtiment
Orientation est-ouest ; exposition sur la Place du Palais à Midi ; ouverture à l’est et à l’ouest (enfilade de l’appartement du roi), et deux petites au nord (pièces de service et de passage pour le domestique)
Composants
  • Fenêtres sur les deux grands côtés (type pont) : non

  • Fenêtres sur un seul grand côté (type loggia) : oui

  • Fenêtres seulement sur les petits côtés (type portego) : non

  • Verrière zénithale : non

  • Portes-fenêtres : non

  • Fenêtres superposées : non

  • Fenêtres/portes en arcades : non

    Commentaire : Oui, à l´origine, pour les trois centrales, selon Sacchetti ; « normalisés » avec les deux autres par Sabatini

  • Entrée principale du petit côté : oui

  • Entrée principale du grand côté : non

  • Orientation des peintures principales du plafond vers les grands côtés : non

  • Orientation des peintures principales du plafond vers les petits côtés : oui

  • Ex-loggia : non

  • Chauffage : non

  • Plafond : non

  • Voûte : oui

Type de décoration
  • Pilastres : non

  • Demi-colonnes : non

  • Colonnes entières : non

  • Arcades : non

  • Niches : non

  • Ordre dorique : non

  • Ordre ionique : non

  • Ordre corinthien : non

  • Ordre composite : non

  • Entablement complet : non

  • Corniche simple : oui

  • Pavement de marbre : oui

  • Pavement de pierre : oui

  • Tomettes : non

  • Parquet : non

  • Pavement autre : non

Commentaire :

Décor permanent
  • Plafond à caissons avec des peintures ornementales : non

  • Plafond à caissons avec des peintures figuratives : non

  • Voûte sans décoration : non

  • Voûte décorée seulement avec des stucs : non

  • Voûte décorée seulement avec des peintures : non

  • Voûte avec peintures figuratives contournées par décor de stuc : oui

    Commentaire : Le décor de stuc est très restreint et particulièrement au-dessus de la corniche: dans chacun des quatre angles, un grand cartouche flanqué de deux figures de fleuves.

  • Voûte avec peintures figuratives contournées par une architecture peinte : non

  • Peintures figuratives sur la voûte conçues comme "quadri riportati" (tableaux de chevalet) : non

  • Peintures figuratives sur la voûte conçues comme des ouvertures illusionnistes : non

  • Présence d’héraldique : oui

    Commentaire : Armes royales d’Espagne dans la bannière tenue par un des personnages au côté ouest.

  • Présence d'inscriptions : oui

    Commentaire : Inscription latine sous un monument –obélisque- à la gloire de Charles III : Ardu-a /quae a-tto/-lis// mo-nu/-men-ta et/ fle-cti-er/ ae-vo
    Nes-ci-a /te ce-le-/brant,// Ca-ro-le, mag-na-ni-mum

  • Présence de figures peintes ou en stuc assises sur la corniche : oui

  • Frise avec éléments décoratifs : non

  • Peintures permanentes sur les parois conçues comme "quadri riportati" (dans des bordures réelles ou peintes ou comme tapisseries feintes) : non

  • Peintures permanentes sur les parois conçues comme des ouvertures illusionnistes : non

  • Peintures permanentes sur les parois imitant un ordre architectural (colonnes, pilastres etc.) : non

  • Miroirs installés durablement sur les parois : oui

Décor permanent (détails)
  • Plafond - Fresque (1762-1764) : Voûte à grand décor peint

    Catégorie iconographique : Allégorie - Sujet iconographique : La Majesté de la Monarchie espagnole

    Artiste(s) : Tiepolo, Giambattista (aidé de ses fils Domenico et, surtout, Lorenzo)

    La parte alta de la bóveda está poblada por personificaciones tanto mitológicas como puramente alegóricas, relacionadas entre sí. Las personificaciones o emblemas de los reinos y provincias se distinguen de las anteriores tanto por su carácter como por su posición, a manera de friso sobre la cornisa.

    Commentaire : La Temática del gran fresco de G.B Tiépolo en la bóveda de la Galería del Trono del Palacio Real de Madrid se ha entendido tradicionalmente como “La Majestad de la Monarquía Española, ensalzada por los seres poéticos, asistida por las virtudes y rodeada de sus diversos estados”. Aunque puede entenderse así, tanto en los conceptos utilizados como en la visión de conjunto, sin embargo es muy notoria la identificación entre “La Monarquía española” y el monarca reinante y comitente, Carlos III de Borbón. En este complejo programa se podrían diferenciar seis discursos temáticos: 1) La Monarquía Española. 2) Las Virtudes de la Monarquía y del Monarca. 3) El rey Carlos y su gobierno. 4) La Mitología. 5) El ámbito de la Monarquía. Los Continentes. 6)Los súbditos del monarca como representantes de sus Estados, reinos o provincias.

  • Plafond - Stuc (1762-1764) : Sculpture décorative en haut-relief

    Catégorie iconographique : Allégorie - Sujet iconographique : Allégories des quatre éléments et des quatre saisons

    Artiste(s) : Michel, Robert

    Couples de figures dans les quatre coins de la voûte, sur la corniche

    Commentaire : Iconographie selon Ripa

  • Parois (ouest) - Fresque, grisaille (1762-1765) : Dessus de porte

    Catégorie iconographique : Allégorie - Sujet iconographique : L’Abondance

    Artiste(s) : Tiepolo, Giambattista

    « La Abundancia con su cornucopia, y presentándose a ella un anciano y dos militares por alusión a sus benéficos efectos, pues debe ser toda para todos“

    Commentaire : Ovale, encadré par des stucs avec deux figures de génies.

  • Parois (est) - Fresque ; grisaille (1762-1765) : Dessus de porte

    Catégorie iconographique : Allégorie - Sujet iconographique : L’union de la Vertu et du Mérite

    Artiste(s) : Tiepolo, Giambattista

    “La unión de la virtud y el Mérito: a la primera la distinguen sus alas, sol, laurea y lanza; y al segundo su edad senil, brazo armado, cetro y collar. Detrás hay una columna, geroglífico de solidez, y delante un genio que se acoge a la Virtud, en indicio de que ésta debe preferirse a todos los bienes.“

    Commentaire : Ovale, encadré par des stucs avec deux figures de génies.

  • Parois - Stuc (1762-1764) : Sculpture décorative en haut-relief

    Catégorie iconographique : Allégorie - Sujet iconographique : Génies

    Artiste(s) : Michel, Robert

    Sur chacune des deux portes principales, deux génies en pied tiennent l’encadrement de l’ovale peint avec les allégories de l’Abondance (ouest) et de la Vertu et le Mérite (est).

Décor mobile commandé pour la galerie
  • Parois - Mobilier : Baldaquin

    Date de création : Projet de 1762, commandé en 1763, fini en 1766.

    Date d'installation : Avril 1773

    Artiste(s) : Natali, Giambattista ; Di Fiore, Gennaro

    Commentaire : Natali, Giambattista (diseñador) ; Di Fiore, Gennaro (tallista) Toda la decoración mueble, pero cuya voluntad era de ser fija, y que efectivamente permanece igual desde hace siglo y medio, fue dirigida por el conde Gazzola, asesor artístico de Carlos III,que escogió al arquitecto de Piacenza Giovanni Battista Natali (+ 1765), a quien había apoyado ya en Nápoles como diseñador de decoraciones tales como el gabinete de porcelana hecho en la Manufactura de Capodimonte para el palacio de Portici.

  • - Mobilier : Trône

    Date de création : Projet de 1762, commandé en 1763, fini en 1766.

    Date d'installation : Avril 1773

    Catégorie iconographique : Allégorie - Sujet iconographique : Portrait sculpté en bas-relief de Charles III

    Artiste(s) : Natali, Giambattista ; Di Fiore, Gennaro

    Commentaire : Natali, Giambattista (diseñador) ; Di Fiore, Gennaro (tallista)

  • Parois - Mobilier : 12 consoles

    Date de création : Projet de 1762, commandé en 1763, fini en 1766.

    Date d'installation : Avril 1773

    Catégorie iconographique : Allégorie - Sujet iconographique : alegorías de las 4 partes del mundo y de las 4 estaciones del año –o las 4 épocas de la vida- y cuatro alegorías relativas al poder (Fuerza, poder militar, liberalidad soberana, dominio sobre el desorden).

    Artiste(s) : Natali, Giambattista ; Di Fiore, Gennaro

    Bois sculpté et doré, 99 x 230 x 103 cm.

    Commentaire : Tables de marbre espagnol « color de carne »

  • Parois - Mobilier : 12 grands trumeaux

    Date de création : Projet de 1762, commandé en 1763, fini en 1766.

    Date d'installation : Avril 1773

    Catégorie iconographique : Allégorie - Sujet iconographique : alegorías de las 4 partes del mundo y de las 4 estaciones del año –o las 4 épocas de la vida- y cuatro alegorías relativas al poder (Fuerza, poder militar, liberalidad soberana, dominio sobre el desorden).

    Artiste(s) : Natali, Giambattista ; Di Fiore, Gennaro

    Commentaire : Natali, Giambattista (diseñador) ; Di Fiore, Gennaro (tallista)Los grandes espejos, realizados en la manufactura real de cristales de La Granja de San Ildefonso, miden 445 cms de alto por 255 cms de ancho.
    Los muebles habían llegado entre el 15 de junio de 1765 y el resto del verano. Las consolas estaban ya listas para ser colocadas (hay que suponer que ya doradas) en noviembre de 1767. No se entiende por qué se tarda hasta 1772 para dorar los espejos, que no se terminan de colocar hasta abril de 1773.

  • Plafond - Éclairage : Deux lustres de cristal de roche

    Date de création : ?

    Date d'installation : 1780

    Commentaire : Achetés à l’ambassadeur de Venise, Francesco Pesaro, à l’occasion de son départ de Madrid, par conseil de l’architecte Sabatini.

  • Parois - Mobilier : Tenture brodée

    Date de création : Projet de 1762, commandé en 1763, fini en 1766.

    Date d'installation : 1772

    Artiste(s) : Cotardi, Andrea

    Tenture de velours cramoisi de Gênes, brodée en fil d’argent doré

    Commentaire : Cotardi, Andrea (brodeur à Naples)El conde Gazzola, asesor artístico de Carlos III, escogió el diseño de Natali para el bordado en oro de la colgadura entre muchos otros, entre ellos franceses: “Molti disegni ne ho avuti ma tutti, in tutto non mi sono piacciuti come ne meno ho trovata di gran gusto quelli che ha fatti venir da Parigi il sig. Grimaldi”, leg 442, 3 marzo 1764.
    Le velours a été remplacé en 1988, et la broderie restaurée et remise sur le tissu nouveau. L’ancien est conservé.

  • - :

    Date de création : ?

    Date d'installation : ?

  • - :

    Date de création : ?

    Date d'installation : ?

Décor mobile de collection
  • Sol - Sculpture moderne : 4 statues

    Date de création : Vers 1730

    Date d'achèvement : ?

    Catégorie iconographique : Allégorie - Sujet iconographique : Prudence, Justice, Force, Tempérance

    Artiste(s) : René Frémin (attribuées à)

    Esculturas de bronce en bulto redondo, pavonado, 1,90 m de alto aprox

    Commentaire : Figurent dans l’inventaire de Philippe V de 1746 et on les croit destinées au maître-autel de la chapelle royale de La Granja, où en tout cas elles ne furent jamais installées.

  • Sol - Sculpture moderne : 2 statues

    Date de création : 1650

    Date d'achèvement : 1651

    Catégorie iconographique : Mythologie, histoire ancienne - Sujet iconographique : Bacchus en repos, « l’oratore » de Cléomenes, nommé aussi Germanicus

    Artiste(s) : Sebastiani, Cesare ; Del Duca, Giovanni Pietro

    Copies du Satyre en repos attribué à Praxitèle et du « Germanicus » qui était à Rome, et maintenant au Louvre.

    Commentaire : Sebastiani, Cesare ; Del Duca, Giovanni Pietro (fondeurs à Rome)Reproducciones en bronce mandadas realizar por Velázquez durante su segundo viaje a Roma, a partir de los vaciados de escayola obtenidos de los originales en Roma, todo ello por encargo de Felipe IV y con destino al Alcázar de Madrid.

  • Sol - Sculpture moderne : 4 statues

    Date de création : 1573 environ

    Date d'achèvement : Avant 1586 (gravures de Philip Galle)

    Catégorie iconographique : mythologie - Sujet iconographique : Jupiter, Mars, Saturne, Mercure

    Artiste(s) : Jonghellink, Jacques

    Esculturas de bronce en bulto redondo, pavonado, 1,90 m de alto aprox.

    Commentaire : Elles formaient une série des planètes, dont trois autres (Soleil, Lune, Vénus) sont au Salón de Columnas du même palais. Elles viennent de la collection du Cardinal-Infant Ferdinand, frère de Philippe IV ; puis à l’Alcázar de Madrid, jusqu’à l’incendie de 1734. Installées au Palacio Real Nuevo sous Charles III, avant 1777.

  • Sol - Mobilier : Dix piédestaux sous les sculptures en bronze ci-dessus

    Date de création : 1764-1777

    Date d'achèvement : ?

    Artiste(s) : Balze, Jorge (attribués à)

    Bois peint en faux marbre

  • Sol - Sculpture moderne : Quatre lions

    Date de création : 1651 (date dans la queue de celui qui est à gauche et le plus proche du trône)

    Date d'achèvement : ?

    Catégorie iconographique : Autre - Sujet iconographique : Lions

    Artiste(s) : Finelli, Giuliano ; Bonarelli, Matteo

    Deux couples de lions rugissants qui tiennent des boules de marbre sous une de leurs pattes de devant, l’un sous celle de droite et l’autre sous celle de gauche dans chaque paire. Hauteur 78 cm, longueur 116.

    Commentaire : Appartiennent à une série de douze commandés par Velázquez pendant son deuxième séjour à Rome pour le Salon de Espejos (des miroirs) à l’Alcázar de Madrid, où ils soutenaient six tables de marbre placés sous les miroirs. L’un d’eux est disparu probablement pendant l’incendie de l’Alcázar, les sept autres sont au Musée du Prado. Dans chacun de ceux qui sont ici, la partie supérieure de chaque tête, laissée plate à l’origine pour bien soutenir les tables de marbre, a été rajoutée par Pedro Michel en 1788. L’intention de Charles III était de réunir ici les douze qu’il avait connus tous ensemble (entre sa naissance en 1716 et son départ en 1732) dans le Salón de Espejos, mais on n’en mit que quatre.

  • Sol - : Pendule

    Date de création : Vers 1770

    Date d'achèvement : ?

    Artiste(s) : Berthoud, Ferdinand ; Lieutaud, Balthazar

    Grande pendule, 2,50 m de hauteur, en ébène et bronze doré

    Commentaire : Berthoud, Ferdinand (horloger) ; Lieutaud, Balthazar (ébéniste)Mis ici après 1833.

  • Sol - : Pendule

    Date de création : Vers 1750

    Date d'achèvement : ?

    Artiste(s) : Ellicott, John

    Grande pendule en ébène et bronze doré, haute 297 cm.

    Commentaire : Ellicott, John (horloger)commandée apparemment pour la Cour du Portugal et envoyée, semble-t-il, à Barbara de Bragance, reine d’Espagne, épouse de Ferdinand VI. Déjà placée ici avant 1833.

  • - :

    Date de création : ?

    Date d'achèvement : ?

Documentation
Sources
  • archive : Archivo General de Palacio, Madrid, OP, leg 461, 442, 353, 446 (pour toute le mobilier et la tenture).
  • édition : PONZ (Antonio),Viaje de España, XVIII tomos, Madrid, 1769-1793. Tomo VI, primera edición, 1772.
  • édition : DALRYMPLE (William),Travels through Spain and Portugal in 1774; with a Short account of the Spanish expedition against Algiers in 1775, Londres, 1777. pp. 39-41.
  • édition : SWIMBURNE (Henry),Travels through Spain in the years 1775 and 1776... Londres, 1779.
  • édition : PEYRON (Jean-François), Nouveau voyage en Espagne fait en 1777 et 1778, & Essais sur l’Espagne, s.l., s.a., II, pp. 10-31.
  • édition : BOURGOING (Jean-François),Nouveau voyage en Espagne, ou Tableau de l'Etat actuel de cette monarchie; contenant les détails les plus récents ... & le voyage de Mgr. le Comte d'Artois; Ouvrage dans lequel on a présenté avec impartialité tout ce qu'on peut dire de plus neuf, de plus avéré et de plus intéressant sur l'Espagne, depuis 1782 jusqu'à présent... Paris 1788, 3 vols.
  • édition : TOWNSEND (Joseph),A journey through Spain in the years 1786 and 1787; with particular attention to the agriculture, manufactures, commerce, population, taxes and revenue of that country; and remarks in passing through a part of France. Londres 1792, 3 vols.
  • : AGP, OP, leg 461, 442, 353, 446
Bibliographie essentielle
  • SCHWARZ-WEISWEBER, Anke,Die Tiepolo in Spanien, Dissertation zur Erlangung der Doktorgrades der Philosophische Fakultät der Christian-Albrechts Universität zu Kiel, Kiel 2002 (available as PDF in Internet).
  • SANCHO (José Luis), Palacio Real de Madrid. (Guía extensa). Patrimonio Nacional y Aldeasa, Madrid 2002
  • SANCHO (José Luis), “Una decoración napolitana para Carlos III, Rey de España, el Salón del Trono en el Palacio Real de Madrid”, en GONZÁLEZ-PALACIOS (Alvar),Antologia di Belle Arti. Nuova serie, nn. 59-62, 2000, Studi sul Settecento II, pp. 83-105.
  • Catherine Whistler, “Lorenzo Tiepolo y el Salón del Trono del Palacio Real de Madrid”, en el catálogo de la exposiciónLorenzo Tiepolo, Museo del Prado, Madrid 1999, pp. 32-47.
  • SANCHO (José Luis), “Francisco Sabatini y el conde Gazzola, rococó y motivos chinescos en los Palacios Reales”,Reales Sitios, nº 117(1993), pp. 17-26.
  • SANCHO (José Luis), “Una decoración napolitana para Carlos III, Rey de España, el Salón del Trono en el Palacio Real de Madrid”, en GONZÁLEZ-PALACIOS, Alvar (dir.),Antologia di Belle Arti. Nuova serie, nn. 59-62, 2000, Studi sul Settecento II, pp. 83-105.
  • Michael Levey,Giambattista Tiepolo. His Life and Art. Yale U.P., New Haven & London 1986, pp. 255-269.
  • FABRE, Francisco José: Descripción de las alegorías pintadas en las bóvedas del Real Palacio de Madrid. Aguado. Madrid, 1829.
Auteur(s), dernière modificationSancho, José-Luis -